mercredi 10 novembre 2010

Des couches lavables

« Quelle horreur ! Des couches lavables ! Mais tu retournes à l’époque de nos grand-mères ! »
Je crois avoir moi aussi dit des choses similaires… Pourtant durant ma  dernière grossesse, nous avons décidé avec mon mari que nous investirions  dans  des couches lavables, pour essayer. Les raisons étaient : le budget super élevé des couches jetables, les problèmes de fesses rouges qu’avaient eues mon petit, la quantité de poubelles que cela engendrait et la facilité par la suite de devenir propre plus rapidement ! Nous avons trouvé un chouette magasin près de chez nous où la vendeuse a pris du temps pour nous expliquer  le fonctionnement des couches. J’ai aussi une amie qui m’avait déjà expliqué beaucoup de choses sur le sujet ! J’ai été convaincu par un système  moins écœurant et compliqué que ce que j’avais imaginé.
Depuis que mon bébé a 1 mois (il en a 5 maintenant) il porte cela tous les jours sauf la nuit et quand nous partons toute la journée.
Mon opinion : au début cela faisait  des fesses énormes à mon bébé mais plus il grandit moins cela se voit. Il n’a plus les fesses rouges, je fais d’énorme économie et je contribue, à ma façon,  à prendre soin de notre planète. Le bonus c’est que j’ai beaucoup moins de fuites avec les lavables qu’avec  des couches jetables !
Il faut au début prendre le temps de s’organiser :
- Trempage ou non des couches avant lavage ? Nous avons décidé de ne pas faire tremper les couches dans de l’eau car je lave une fois par jour.
- Où installer la table à langer ? Le mieux est de l’installer près d’un point d’eau pour pouvoir  rincer la couche (ce qui permet un lavage plus efficace).
- Quelles couches ?le choix est assez grand, voici ce que nous utilisons à la maison :
Panda organic Popolini  qu’il faut accompagner d’une culotte de protection  VentoBravo Popolini  ( il en existe d’autres). Avec ces couches là je n’ai jamais eu de problèmes de fuites.

Nous avons aussi acheté une TE1 BumGenius Organic  qui a l’avantage d’avoir tout en Un (d’où le nom TE1)  donc sans culotte de protection mais qui sèche beaucoup moins vite. J’ai eu quelques fuites mais je pense que j’exige beaucoup plus d’une couche lavable que d’une jetable (qui me fait encore régulièrement des fuites conséquentes).
Nous rajoutons du papier protecteur dans la couche que je jette dans la poubelle en cas de selle mais que je peux laver et réutiliser en cas de pipi seulement.
Vous pouvez acheter aussi un sceau pour entreposer vos couches avant lavage (très utile si vous ne les lavez pas tout de suite car il faut es faire tremper).
Pour plus de détails et de précision je vous invite à aller voir cet article très précis. Vous pouvez aussi aller voir dans le site internet du magasin où j’ai acheté les miennes et demander leur dossier "couches lavables" !
 Où les acheter ?   
-       Brindilles
-       natilloo
-       Nous avons eu la chance (habitant en Belgique) de trouver un très bon magasin à Rixensart LUNA VIOLETTE.

Voici un sujet auquel vous pouvez  réfléchir  durant la période de nidification. N’oublions pas que de toute manière, nous devons être à l’aise avec le sujet et quoi qu’on décide en tant que parents, nous ferons de notre mieux !


2 commentaires:

Sekinah a dit…

merci daisy pour le lien ;-). j'ai aussi essayé les popolini pour bb1 et je les ai trouvé extra: aucune fuite... seul inconvénient gros popotin !!! les sweet lili sont supers jolies, font un petit popotin mais qlq fuites pour les miens.
puis pour bb2, j'ai découvert les TE2 de Flip, très efficace et petit popotin ;-). je vais tester pour bb3. Flip c'est un peu comme les bumgenius (babame.com). Je n'avais jamais essayé des TE2, mais j'en ai été ravie.

Daisy a dit…

merci pour le renseignement pour les TE2... je ne connaissais pas mais je vais sûrement essayer!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...